La Prière du Guérisseur


Sauveur de tous, 


Tu m'as appelé pour veiller sur la vie et la santé de tes créatures. 

Que ni l'avarice, ni soif d'argent, de gloire ou de réputation ne faussent mon cœur, car les ennemis de la vérité et de l'amour pourraient aisément me tromper et me rendre oublieux de mon but : faire du bien à tes enfants. 


Donne-moi la force, le temps et l'occasion de corriger sans cesse ce que j'ai acquis et d'en élargir constamment le domaine. La connaissance est sans fin et je peux, aujourd'hui, découvrir mes erreurs d'hier et, demain, obtenir une clarté nouvelle sur ce dont je me crois fermement assuré. 

Donne-moi l'amour pour que, chargé de ma propre peine et sans refuge souvent pour moi-même, je trouve toujours en moi une douceur, un abri, une force pour le désespéré qui m'attend. 

Donne-moi la grâce, pour qu'en mon plus mauvais moment, dans mon incertitude, ma faiblesse d'homme, mon trouble, je reste toujours assez sage, assez bon, assez pur, digne de la douceur sacrée dont la foi s'est donnée à moi. 
Donne-moi la fidélité dans la miséricorde, pour que je n'oublie pas et n'abandonne jamais le moindre des misérables qui à moi se fient. 

Donne-moi la Lumière.
Éclaire moi dans l'obscurité d'autrui, pour que, obligé de pénétrer dans le secret des corps et des âmes, je ne me trompe pas de route et ne blesse rien en passant. 

Donne-moi la force, ô mon Dieu, pour que le poids de tous ne vienne par trop m'accabler, pour que la détresse que je porte n'atteigne pas ma joie, pour que la blessure que je panse ne me fasse pas de mal... 

Extraits de "La prière du Guérisseur", 
d'après Maïmonide médecin juif du douzième siècle

~~~~~~~

" Il n’y a aucun moyen de percevoir Dieu autrement que par ses œuvres ; ce sont elles qui indiquent son existence et ce qu’il faut croire à son égard, je veux dire ce qu’il faut affirmer ou nier de lui. Il faut donc nécessairement examiner les êtres dans leur réalité, afin que de chaque branche de science, nous puissions tirer des principes vrais et certains pour nous servir dans nos recherches métaphysiques. Combien de principes ne puise-t-on pas, en effet, dans la nature des nombres et dans les propriétés des figures géométriques, principes par lesquels nous sommes conduits à connaître certaines choses que nous devons écarter de la Divinité et dont la négation nous conduit à divers sujets métaphysiques ! Quant aux choses de l’astronomie et de la physique, il n’y aura, je pense, aucun doute que ce ne soient des choses nécessaires pour comprendre la relation de l’univers au gouvernement de Dieu, telle qu’elle est en réalité et non conformément aux imaginations."

Moïse Maïmonide, Guide des égarés
(des perplexes pour une traduction plus fidèle).

Vous pouvez partager librement ces textes à condition de citer la source et d'en respecter l'intégrité !
N'oubliez pas vous êtes doué de discernement et d'un libre arbitre, validez toutes choses avec votre Cœur   ; )